Vaud

Destin incertain pour Switcher

Salaires impayés, livraisons stoppées, la marque est au bord de la faillite. Alors que l’inquiétude gagne les employés, le Conseil d’Etat a rencontré hier la direction.
Le siège de Switcher SDT
Vaud

Dans la cage d’escalier des bureaux de Switcher, sis au Mont-sur-Lausanne, des affichettes vantent la marque à la baleine jaune en quelques slogans: «La délégation suisse a choisi notre veste 3 en 1 pour les Jeux olympiques de la Jeunesse». Aujourd’hui, ces mots résonnent dans le vide. Comme le révélaient la RTS et «24 heures» vendredi, la «success story» lancée par l’entrepreneur Robin Cornelius, précurseur de la mode durable, a tourné

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion