Suisse

Guy Parmelin reconnaît une « faute politique »

Le ministre de la défense s'est exprimé devant les commissions de gestion du Parlement suite à la tempête médiatique provoquée par son soutien à un allègement fiscal en faveur des paysans.
Agriculture

D'un point de vue juridique, sa décision de ne pas se récuser lors des discussions au Conseil fédéral sur ce dossier reste défendable, selon Guy Parmelin. Mais « je dois admettre aujourd'hui que c'était une faute politique », a dit le conseiller fédéral. On est toujours plus malin après.   Il n'a en revanche rien voulu dire de son passage devant les commissions. Celles-ci vont également recevoir mardi le président de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion