Genève

Intégration scolaire: des parents doivent «bricoler»

Pour intégrer leurs enfants à besoins spéciaux à l’école ordinaire, des parents négocient des arrangements ou se tournent vers des solutions privées. Témoignages.
A Genève JPDS
Education

Promouvoir une école pour tous, quels que soient les besoins, le handicap, le talent, l’origine, ou encore les conditions de vie économiques et sociales, tel est l’objectif du Département de l’instruction publique (DIP), synthétisé par le concept d’«école inclusive». En 2015, à Genève, plus de 21% des élèves issus de l’enseignement spécialisé étaient intégrés dans des classes ordinaires. Cela représente toutefois 0,5% des 73 000 élèves scolarisés au DIP. Est-il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion