Cinéma

Punks contre nazillons

«GREEN ROOM» DE JEREMY SAULNIER
PRAESENS FILM
Cinéma

Dans Blue Ruin, un homme ordinaire vengeait ses parents assassinés. Et l’inédit Murder Party porte un titre qui parle de lui-même. Avec Green Room, c’est un nouvel affrontement sanglant que met en scène Jeremy Saulnier. Un groupe de punk-rock fauché termine sa tournée dans un club perdu au fond d’une forêt de l’Oregon, et découvre que l’endroit est un repère de skinheads. Après un concert houleux entamé par une reprise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion