Vaud

Le refuge accueilli à bras ouverts par une paroisse catholique

Le Refuge Saint-Laurent n’est plus. Depuis mardi matin, dix migrants du Collectif R sont les bienvenus à la chapelle Mon-Gré.
En conférence de presse T. Boy de la Tour
Lausanne

C’en est fini de l’occupation de l’église Saint-Laurent à Lausanne pour le Collectif R. Dix réfugiés sont descendus mardi  matin sous-gare pour s’installer dans la salle de la chapelle Mon-Gré au boulevard de Grancy, avec la bénédiction de la paroisse. «Nous les accueillons de bon gré, de plein gré et malgré quelques résistances», sourit Gabriel Pittet, curé. Touché par l’engagement de longue haleine du collectif, le Conseil de la paroisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion