Genève

Un second rapport confirme les dysfonctionnements de la FIPOI

Le «rapport Rouiller» affirme aussi que la responsabilité du désordre est partagée par le conseil de fondation.
Solidarités Jean-Patrick Di Silvestro
Genève internationale

Après la publication de l’audit de la Cour des comptes sur la Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI), le rapport de l’ancien juge fédéral Claude Rouiller confirme les constats de la cour sur les dysfonctionnements de la fondation créée par le canton de Genève et la Confédération. L’ancien juge salue «la neutralité et le sérieux» des constats de la Cour des comptes, selon Le Matin Dimanche, qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion