Scène

«Le Moche» ou la dictature de la beauté

A l’Alchimic, Julien George monte une comédie désopilante du dramaturge allemand Marius von Mayenburg. Satirique à souhait.
«Le Moche». CAROLE PARODI
Théâtre

Le dramaturge allemand Marius von Mayenburg a le regard incisif et la plume affûtée. Rompu aux techniques d’écriture scénique qu’il étudie à Berlin, il ne tarde pas à travailler dans le sillage du metteur en scène Thomas Ostermeier, d’abord à la Baracke, ensuite à la Schaubühne. Depuis le début des années 2000, il y est associé en tant qu’auteur, dramaturge et traducteur. Observateur de son temps, Marius von Mayenburg a jeté

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion