Suisse

Migrants chez l’habitant: l’OSAR peut-elle mieux faire?

Sur 467 familles que l’ONG a jugé prêtes, seules 45 d’entre elles hébergent effectivement quelqu’un.
L'an dernier JC ARAV
Asile

Un dixième, c’est le taux de concrétisation des offres de logements par des particuliers pour accueillir des migrants. Stefan Frey, porte-parole de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), a même admis avoir reçu 800 offres dans les quatre cantons concerné par le projet pilote, à savoir Genève, Vaud, Berne et Argovie. Lancé par l’ONG il y a deux ans, le programme, en phase de test jusqu’à la fin de l’année,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion