Suisse

Le dilemme des barrages

Alors que l’hydraulique est à la base du tournant énergétique, les distributeurs hésitent à investir. Question de rentabilité.
La Grande Dixence Wikimedia
Electricité

Pierre angulaire du tournant énergétique, sur laquelle se fonde l’abandon du nucléaire à l’horizon 2050, et pilier de l’approvisionnement électrique du pays – représentant près de 60% de la production totale – l’énergie hydraulique aurait tout pour plaire. Les distributeurs le soulignent. Pourtant ils hésitent. En témoigne le peu d’empressement à reprendre les barrages récemment mis en vente par Alpiq. Déficitaire, le groupe romand a transféré début mars son portefeuille

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion