Livres

De flic à romancier primé

«SURTENSIONS» D’OLIVIER NOREK
Livres

C’est l’histoire d’une reconversion plus que réussie. Peut-être aussi le symptôme d’une tendance. En effet, le polar, qui toujours a le vent en poupe, semble se «professionnaliser». Entre la française Ingrid Desjours, psychologue spécialisée en sexo-criminologie dont les romans font de plus en plus d’adeptes, ou, plus près de nous, le procureur neuchâtelois Nicolas Feuz, membre du tout nouveau Cercle des auteurs de polars romands, ceux qui tâtent le crime

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion