Vaud

A Renens, le Sleep-In à nouveau sous pression

Depuis la fermeture de l’ex-halle Heineken, des migrants reviennent passer la nuit dans le jardin de la structure pour sans-abris. Les autorités serrent la vis.
L’été dernier déjà X-GORE
Migrants

Retour à la case départ. Jeudi passé, les dizaines de migrants occupant l’ex-halle Heineken, à Renens, quittaient leur abri hivernal à l’échéance du contrat conclu avec les Transports publics lausannois (TL), non reconduit. Pour aller où? Une partie d’entre eux ont repris leurs quartiers dans le jardin du Sleep-In, où tout avait commencé l’été passé. Déjà, la pression monte sur la structure d’accueil pour sans-abris, alors que les autorités ne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion