Médias

Censuré, licencié mais toujours debout

Son enquête sur la Banque Pasche l’a rendu célèbre mais lui a coûté son emploi. Avec d’autres journalistes d’investigation, Nicolas Vescovacci clame qu’«informer n’est pas un délit».
Les témoignages de trois anciens banquiers sont au cœur du documentaire de Geoffrey Livolsi et Nicolas Vescovacci diffusé sur France 3 en octobre dernier après avoir été censuré par Canal+. DR
Médias français

Passé par la presse, la radio et le magazine TV, habitué aux hautes sphères de l’économie, mais ne dédaignant pas le reportage de guerre ou l’enquête de proximité, Nicolas Vescovacci est ce que l’on appelle un journaliste polyvalent et expérimenté. Ce Corse d’origine n’avait pourtant «jamais vu ça», la censure aussi brutale qu’inattendue d’un documentaire réalisé l’an dernier, avec sa boite de production KMpresse, pour le compte de Canal+. Tournée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion