Actualité

Des migrants ont quitté le camp de l’île grecque de Chios pour protester

Inquiets pour leur sécurité dans un camp grec, des migrants l'ont quitté vendredi.
Crise migratoire

Plusieurs centaines de réfugiés et de migrants ont quitté de leur propre chef le camp de l'île de Chios, a rapporté la police. Après des affrontements entre détenus qui ont fait trois blessés, ils ont dit craindre pour leur sécurité. «Ces gens ont décidé par eux-mêmes de quitter le camp (…) pour aller vers le centre-ville où ils espèrent trouver de meilleures conditions», a indiqué une source gouvernementale. «Les autorités

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion