Scène

La rumba des cœurs en peine

Créé au Théâtre du Galpon, à Genève, dans le cadre de son temps fort Migrations, «Zokwezo», de Julien Mabiala Bissila, aborde l’homosexualité en Afrique.
Silvia Barreiros (Delphine) face à Bardol Migan (Boulass). ESTER PAREDES
Théâtre

L’un des mérites des arts est d’auto­­ri­­ser des associations inattendues qui se révèlent fructueuses. La pièce Zokwezo de l’auteur congolais Julien Mabiala Bissila, créée ces jours au Théâ­tre du Galpon à Genève dans le cadre de son temps fort Migrations, fournit l’occasion d’observer qu’il en va de l’homosexualité en Europe com­me des indépendances africai­nes: dans un cas comme dans l’autre, c’est loin d’être acquis, et encore moins achevé. A l’exception

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion