Genève

Une gauche suicidaire et enfantine

Genève

L’extrême gauche à Genève offre un spectacle pitoyable: des députés suspendus de commissions; le président d’une de ses fractions, le DAL (Défense des aînés, du logement, de l’emploi et du social), évincé dans de drôles de circonstances; un agent de sécurité engagé pour l’empêcher d’entrer avec son huissier lors de l’assemblée générale; les tribunaux bientôt saisis; des mouvements qui se crêpent publiquement le chignon pour un foulard… Le tout dûment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion