Genève

L’ouverture dominicale des commerces est adoptée

Trois dimanches par année sont concernés par la réforme. La gauche et le MCG ont soutenu un cadre contraignant. 
CCO Public Domain Pixabay.
Genève

Les Genevois pourront-ils faire leurs emplettes pendant le «jour du seigneur»? Ce jeudi soir, les députés se prononçaient sur un contre-projet à l’initiative de la gauche et des syndicats «Touche pas à mes dimanches», qui vise à entériner la situation actuelle, à savoir la fermeture des commerces le dimanche et les jours fériés, à l’exception du 31 décembre lorsqu’un accord est conclu entre les partenaires sociaux. La contre-proposition du gouvernement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion