Suisse

Le «traqueur» devient protecteur

La Suisse, futur coffre-fort numérique? «Une idée loin de la réalité», selon Adrian Lobsiger. Le nouveau préposé à la protection des données est un ex-cadre de la police fédérale.
Chancellerie fédérale / DR
Protection des données

Il sera dès le mois de juin «la voix et le visage» de tous les citoyens qui s’inquiètent de l’utilisation abusive de leurs données personnelles. Adrian Lobsiger, 56 ans, a été élu hier préposé fédéral à la protection des données et à la transparence par le parlement. Le candidat du gouvernement, qui remplace Hanspeter Thür, ne faisait pourtant pas l’unanimité. Ainsi, 54 élus (contre 139), particulièrement sensibles à la protection de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion