Neuchâtel

Trafic de drogue: nouvelle politique criminelle

Le canton de Neuchâtel est satisfait de l'opération NARKO appliquée depuis 2014: les trafiquants de cocaïne sont trois fois moins visibles dans la rue. Une meilleure coordination entre les acteurs concernés et des procédures plus rapides ont renforcé son efficacité.
Neuchâtel

“La rue appartient aux citoyens et non aux trafiquants”, affirme Alain Ribaux, conseiller d'Etat en charge de la justice et de la sécurité. NARKO a réussi à bousculer, déranger et sanctionner ce trafic, a-t-il indiqué lundi devant la presse, tirant le bilan de cette opération qui pour l'instant reste en vigueur. Cinq enquêteurs spécialisés, renforcés par trois à cinq gendarmes, se consacrent à la répression de ce trafic en pleine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion