Genève

Qu’est devenu le stagiaire-campeur de l’ONU?

L’été dernier, le stagiaire néo-zélandais avait attiré l’attention des médias pour dénoncer les stages non rémunérés à l’ONU. Il prépare un documentaire sur le sujet.
La nouvelle d’un stagiaire de l’ONU vivant sous tente avait provoqué Florian Erard
Genève internationale

Sensibiliser le public au quotidien des stagiaires qui ne peuvent même pas se permettre de vivre dans la ville où ils travaillent, c’est ce qu’a voulu faire David Hyde, jeune Néo-zélandais dont les journées passées entre les bureaux des Nations unies et sa tente plantée au bord du lac, à Genève, avaient reçu un écho international. Aujourd’hui, il habite en France voisine et prépare un documentaire, «An unpaid act», pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion