Suisse

L’effet Fukushima n’a pas fait long feu en Suisse

L'effet de la catastrophe de Fukushima survenue le 11 mars 2011 n'a eu que peu d'impact sur la politique énergétique en Suisse. Seule la centrale de Mühleberg devra fermer en 2019.
Nucléaire

L'effet Fukushima a été de courte durée en Suisse: s'il a freiné le retour en force de l'énergie atomique, il n'a pas pour autant déclenché une vague de fermetures de centrales, dont les réacteurs peuvent continuer de tourner sans date limite. Seule Mühleberg tirera la prise en 2019. La Confédération a réagi promptement à la suite du tremblement de terre et du tsunami du 11 mars 2011 au Japon. Trois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion