Genève

La majorité dit merci pour le parc Hentsch, malgré les contraintes

Mercredi, au délibératif, la droite élargie a fustigé la gauche. Celle-ci est sceptique sur les clauses du contrat. Nouveau débat lundi.  
GERARD VIOSSAT
Ville de Genève

La droite élargie (PDC-PLR-UDC-MCG) du Conseil municipal a voté sur le siège la convention entre la Ville de Genève et la fondation Hippomène. Propriété de Bénédict Hentsch, elle doit sceller le don du parc Hentsch, qui a remplacé le stade des Charmilles, à la municipalité. Toutefois, l’Alternative a obtenu quelques jours de répit en demandant un troisième débat sur le sujet, qui aura lieu lundi prochain. Au grand dam de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion