Genève

Le don du parc Hentsch trop contraignant?

Les clauses de la convention hérissent le poil ­d’élus d’Ensemble à gauche.
Le parc Hentsch a pris la place de l'ancien stade des Charmilles Jean-Patrick Di Silvestro
Ville de Genève

La donation du parc Hentsch à la Ville de Genève comporte des contreparties inédites. Mardi soir, le Conseil administratif a distribué aux conseillers municipaux la convention établie avec la Fondation Hippomène, présidée par Bénédicte Hentsch. Le contrat doit permettre la donation du parc inauguré le 28 juin 2015. Pour cela, les conseillers municipaux sont priés d’autoriser l’exécutif à signer la convention âprement négociée par le conseiller administratif Rémy Pagani. Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion