Genève

«Etre la seule femme à l’UDC, ce n’est pas toujours facile»

Exclue du groupe de l’UDC après son élection «sauvage» à la vice-présidence, la députée Christina Meissner sort de son silence.  
Proche de la nature et protectrice des hérissons JPDS
Grand Conseil

L’UDC ne lui aura pas pardonné sa désobéissance. Vendredi dernier, la députée au Grand Conseil Christina Meissner a été exclue de son groupe, avec effet immédiat, pour avoir accepté son élection à la vice-présidence du parlement (nos éditions du 1er et du 7 mars). Si elle ne perd pas sa place au perchoir, l’ex-seule élue femme de l’UDC devra désormais se contenter de siéger en tant qu’indépendante, et ne participera

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion