Musique

Nikolaus Harnoncourt, la grâce et l’audace intransigeante

Le grand chef d’orchestre autrichien est décédé samedi soir. Il a offert à la musique un héritage incommensurable.
Musique

Sans lui, Bach et Mozart ne seraient pas les mêmes. Décédé samedi à l’âge de 86 ans, le chef d’orchestre autrichien Nikolaus Harnoncourt a offert à la musique un héritage incommensurable. Pionnier dans l’usage des instruments d’époque et des interprétations historiquement informées, il aura su retrouver la sève originelle de la musique ancienne, n’hésitant pas à souligner son âpreté déconcertante, son explosivité, ses nervosités. On le savait malade depuis qu’il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion