Genève

Une employée payée «de la main à la main»

Une employée du secteur de la vente a attendu six mois le versement de son salaire.
Genève

Attendre en vain son dû versé dans les règles. C’est ce qu’a vécu, six mois durant, une employée du Denner Express des Charmilles, à Genève. Elle a travaillé cinq autres mois sous contrat à durée déterminée et a été licenciée au moment de partir en vacances. «En trente ans d’expérience dans la vente, je n’ai jamais vu ça», s’exclame-t-elle. L’affaire a été portée devant le Tribunal des prud’hommes il y

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion