Édito

Sortir du nucléaire: le National recule

Energie

Mercredi, disons-le franchement, les planètes devaient être alignées. En même temps que la Berne fédérale refusait de fixer un délai à l’activité des centrales nucléaires suisses, s’en remettant à la sagesse des exploitants, l’un des dits exploitants annonçait la fermeture de sa centrale de Mühleberg en décembre 2019. Preuve, n’est-ce pas, que la majorité des parlementaires avaient eu raison de ne pas leur imposer de régulation supplémentaire? Avec la décision

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion