Lecteurs

«Le canton veut maintenir une présence forte de l’armée»

Amanda Gavilanes, du GSsA, réagit à l’article «Le Conseil d’Etat dévoile la convention avec l’armée», paru le 24 février.
Genève

L’article de votre édition du 24 février 2016 sur la divulgation des documents relatifs à la présence de l’armée dans le canton de Genève par le Département de la sécurité et de l’économie présente une analyse partiale et non critique de ce que dévoilent ces documents. Seule une analyse superficielle peut faire croire, comme vous l’écrivez, que le «contenu des conventions confirme plusieurs affirmations du Conseil d’Etat». Vous citez notamment l’article 7

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion