Genève

Une employée de la Ville voilée alors qu’elle côtoie le public

Dans l’attente d’une base légale, la municipalité tolère l’attribut religieux. Au détriment de la neutralité de l’Etat? Polémique.
Photo prétexte. Crédit: Metropolico.org
Genève

Une surveillante d’une institution culturelle de la Ville de Genève a été autorisée à travailler temporairement en portant le voile. A son engagement, cette femme, convertie ensuite à l’islam, n’affichait pas cet attribut religieux. Alors que cette employée côtoie des usagers, la municipalité contredit-elle la neutralité religieuse de l’Etat? Entre crainte du communautarisme et appel à la tolérance, la décision fait polémique. Pierre Maudet la juge «irresponsable». Selon la Tribune

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion