Actualité

Journée électorale sous tension en Ouganda

Présidentielle

L'élection présidentielle en Ouganda était perturbée jeudi à Kampala par de gros retards. La police a dû disperser aux gaz lacrymogènes des électeurs mécontents de ne pas pouvoir voter. Ils ont accusé Yoweri Museveni, au pouvoir depuis trente ans, de vouloir obtenir sa réélection par tous les moyens. En raison de ces retards, les bureaux de vote de Kampala et Wakiso (un district au nord de la capitale) resteront ouverts

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion