Vaud

Au CHUV, le personnel veut en finir avec les bas salaires

A peine 3700 francs bruts par mois, c’est le salaire à l’embauche de certains employés de l’hôpital public vaudois. Le personnel réclame une revalorisation.
Une soixantaine de personnes se sont réunies jeudi dans le hall de l'hôpital pour remettre une pétition à la direction. Valdemar Verissimo
Lausanne

«Indigne d’un employeur public.» C’est ainsi que le Syndicat des services publics (SSP-Vaud) décrit la rémunération des employés les moins bien payés du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), à Lausanne. Ce jeudi, plus d’une soixantaine de personnes étaient réunies dans le hall de l’hôpital pour remettre une pétition à la direction. Muni de 850 signatures, le texte réclame la fin des salaires à moins de 4000 francs par mois. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion