Actualité

Le siège du Front national perquisitionné à Nanterre

La justice enquête sur les salaires de vingt assistants parlementaires d’élus frontistes au parlement européen à Strasbourg.
France

L’enquête sur les salaires des assistants parlementaires des eurodéputés du Front national (FN) se poursuit. Une perquisition a été menée mercredi matin au siège du FN à Nanterre dans la banlieue parisienne. La veille, la propriété de l’ancien président du FN, Jean-Marie Le Pen, avait été perquisitionnée dans le cadre de cette enquête. Le bureau de son secrétaire particulier, Gérald Gérin et les locaux d’un expert-comptable proche du parti ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion