Genève

«Pour que les migrant(e)s sortent de la parenthèse»

L’Association des Médiatrices Interculturelles (AMIC) propose des solutions concrètes pour l’accueil des migrants, femmes, enfants et mineurs non accompagnés.
«Avant les cours de français LR
Genève

Mercredi après-midi, Vieusseux. Dans une salle de cours prêtée par l’association genevoise Camarada, une dame d’environ cinquante ans met de la musique et fait de la place. Peu à peu, des femmes arrivent, avec ou sans enfants. Originaires de l’Est de l’Afrique, la plupart n’ont pas la trentaine, mais on lit déjà dans leur regard le poids de la survie et des soucis. Au total, elles seront près de trente

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion