Livres

Polyphonie gourmande

«LA BOUCHE OUVERTE» DE SHMUEL T. MEYER 
Livres

«La bouche ouverte». Signe d’étonnement, l’expression apparaît à plusieurs reprises dans le roman de Shmuel T. Meyer. Mais si elle lui donne son titre, c’est avant tout en son sens gastronomique: de «Tapioca» à «Champagne» en passant par «Délices», «Cervelas», «Cenovis» ou «Longeole», l’action de La Bouche ouverte se décline au rythme des mets qui traversent les chapitres – et dont on aura reconnu l’ancrage romand, voire genevois. C’est que l’auteur, né

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion