Autre

Dans le labyrinthe d’Antigel

Jusqu’à dimanche, le festival genevois invite à se perdre à Palexpo dans un dédale de grillages sur musique «ambient». Visite sans risque dans des lignes épurées.
La danse des ombres dans un dédale métallique. JONATHAN LEVY
Festival Antigel

On n’en dira pas trop, histoire de préserver la magie. On tient quand même à parler du Grand labyrinthe d’Antigel, où le public est invité à se perdre jusqu’à dimanche. Départ toutes les heures, dans la Halle 7 de Palexpo, à Genève. D’ordinaire dévouée aux raouts de la bagnole ou du bien-être, le lieu se pare d’un mystère inhabituel, presque extraterrestre. On y débarque en monte-charge, comme dans le vaisseau spatial

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion