Actualité

Coups de fouet pour un poète palestinien

La condamnation à mort de l’écrivain, condamné pour apostasie, a été commuée en 8 ans de prison et 800 coups de fouet.
Arabie saoudite

La justice saoudienne a annulé la condamnation à mort prononcée en novembre dernier contre un poète palestinien, jugé coupable d’apostasie. A la place, l’écrivain écope de 8 ans de prison et de 800 coups de fouet, a déclaré mercredi son avocat. Cette sentence se rapproche de celle qui avait été prononcée en première instance. En novembre dernier, la condamnation de l’homme de lettres avait été alourdie. Arrêté une première fois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion