Vaud

L’Etat de Vaud tente de rassurer les communes

Avant le vote du 20 mars sur RIE III, le canton propose une révision de la péréquation intercommunale afin d'atténuer les pertes fiscales. Les communes dénoncent une méthode «unilatérale».
Pour Pierre-Yves Maillard ARC / JB SIEBER
Réforme fiscale

Renforcer la solidarité intercommunale, tel est le credo défendu hier par le Conseil d'Etat vaudois. Pour rassurer les communes, inquiètes des effets financiers de la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III), dont le volet vaudois sera tranché dans les urnes le 20 mars, le gouvernement propose une révision de la péréquation. Il espère ainsi atténuer les pertes fiscales de l'immense majorité des communes. Et en même temps ôter

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion