Actualité

La conférence sur la Syrie pourrait être retardée

Des représentants du régime de Damas et des groupes d'opposants syriens doivent entrer en pourparlers dès lundi à Genève. La date pourrait bouger, mais John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov se disent confiants. Côté parties syriennes, les contestations vont bon train.
Présent au Forum économique de Davos Kenneth C. Zirkel / Wikimedia
Genève

Les négociations de paix entre le régime syrien et une partie de l'opposition, qui devaient débuter lundi à Genève, seront probablement retardées de quelques jours, selon l'ONU jeudi. La Suisse fait pression pour que ces pourparlers reprennent la semaine prochaine. Il est probable que la date du 25 soit décalée de quelques jours «pour des raisons pratiques», a déclaré Jessy Chahine, porte-parole de l'émissaire des Nations unies pour la Syrie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion