Scène

Un théâtre dans la «jungle»

Dans le camp aux 4500 migrants, la compagnie de théâtre libanaise Zoukak a créé un espace d’expression et de rencontre pour aider les réfugiés à prendre de la distance face à leur vie en suspens. Reportage.
Mazen EHD
Calais

Dis-le avec un sourire. Même si c’est triste, ça rendra ton message plus fort», conseille Junaid Sarieddeen à un jeune homme kurde irakien, debout sur scène, tenant dans sa main tremblante le poème qu’il a écrit sur ce que les migrants nomment la «jungle» de Calais et les autorités le «camp de la Lande». Un texte fort qui contraste trop avec la timidité de sa voix selon Junaid, membre du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion