Société

André et Angeline: la petite promenade qui fait la différence

André MMK
Bénévolat

«Chaque mercredi, j’attends avec impatience ma petite visite», confesse Angeline Tröhler avec un grand sourire. Attablée dans le petit salon de l’appartement qu’elle occupe depuis plus de trente ans, l’ancienne ouvrière en tricotage mécanique est un peu gênée de recevoir Le Courrier mais elle a accepté de raconter comment ses petites habitudes ont été chamboulées. Elle est en effet usagère de l’association Bénévoles en ville, une petite structure neuchâteloise qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion