Actualité

Bruxelles veut sauver Schengen

La Commission européenne veut créer un corps de gardes-frontières de l’UE pour enrayer le flux migratoire. La Suisse y participerait.
La Suisse pourrait participer à un corps européen de gardes-frontières. Jean-Patrick Di Silvestro
Migration

Bruxelles a lancé hier une vaste opération de sauvetage de l’espace Schengen, en proposant la création d’un corps européen de gardes-frontières et gardes-côtes. Un dispositif qui – en dernier ressort – pourrait être déployé de force dans des Etats incapables d’endiguer les flux de migrants clandestins vers l’UE. Les réactions sont très mitigées. «Les con­trôles aux frontières extérieures de l’Union européenne (UE) représentent un élément essentiel pour notre sécurité», a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion