Édito

RTS: une antenne sans boussole

Suisse

Licenciements économiques, plans sociaux, mesures budgétaires: depuis plusieurs mois, c’est la soupe à la grimace à la Radio télévision suisse et, plus largement, à la SSR. A la RTS, plus de 75 emplois sont touchés. Le manque de mobilisation des employés et le choix de la direction de toucher aux plus précaires avant les cadres laissent songeur. Dans le contexte politique actuel, SSR et RTS sont mises sous pression. Visé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion