Livres

Une Valaisanne au pays des tsars

ROMAN • «LOUISE ADDY» DE MARTINE CHEVALIER
Louise Addy servait encore comme domestique lors de l'exil de Nicolas II (photo) et de sa famille à Tobolsk (Sibérie).
Littérature

Oleg Narickhine, lors d’une vente aux enchères chez Christie’s, fait l’acquisition d’une pendule Fabergé. C’est à ce moment que bascule l’intrigue de Louise Addy, le quatrième roman de Martine Chevalier. Trois lignes de vie s’articulent autour du voyage de cette pièce d’horlogerie à travers l’espace et le temps, l’objet d’art ayant appartenu à la dernière tsarine, Alexandra, l’épouse de Nicolas II. La quête d’Oleg Narichkine le mène sur les traces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion