Égalité

La violence au féminin, un phénomène encore méconnu

Les femmes peuvent aussi être auteures de violence. A Genève, l’association Face à Face leur vient en aide grâce à des ateliers et des séances individuelles.
La division sexuée des rôles et le stéréotype de la mère aimante et attentionnée sont peu compatibles avec l’idée d’une femme agressant physiquement ou psychologiquement ses enfants. DR
Société

«Reconnaître que des femmes peuvent être auteures de violence est capital pour enrayer le phénomène», explique Claudine Gachet, directrice de l’association genevoise Face à Face qui tente de faire de la prévention en matière de comportements violents venant tant des femmes que des jeunes filles. Dans le cadre du festival Les Créatives, le Cinélux a accueilli, les 19 et 26 novembre derniers, deux soirées de débats sur le sujet. Elles

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion