Musique

Sur les chemins du baroque métis

En Amazonie bolivienne, de jeunes musiciens maintiennent vivante la musique baroque enseignée dans les missions jésuites quatre siècles plus tôt. Ils donneront deux concerts gratuits à Genève.
Sur les chemins du baroque métis 3
L’Ensemble Moxos dans son école de San ­Ignacio DR
Amazonie

Des Indiens boliviens en costumes traditionnels, arborant tuniques et parures artisanales,  chevelure sombre coiffée en nattes pour les filles. Jusque là, rien de surprenant. Sauf que ces jeunes musiciens, âgés de 14 à 30 ans, jouent de la viole de gambe, du violon, du violoncelle, de la flûte à bec et traversière. Ces instruments européens côtoient les percussions, le bâton de pluie – tube rempli de graines qui ­s’écoulent lorsqu’on l’incline –, sans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion