Solidarité

Plus de 150 écoles occupées au Brésil

EDUCATION Face à la réforme pédagogique annoncée à São Paulo, une mobilisation exceptionnelle voit le jour.

«Ecole de lutte», avertit la banderole accrochée au mur de l’école Fernão Dias, première à avoir été occupée par des élèves le 9 novembre passé au Brésil. Depuis, plus de 150 écoles ont suivi le mouvement, déclenchant une vague de soutien inattendue dans la société civile brésilienne. A la base du problème, une réforme du gouvernement de l'Etat de São Paulo annoncée par le Secrétariat de l'Education en septembre passé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion