Solidarité

Espoir ténu au Kurdistan

Turquie • A Diyarbakir, capitale du Kurdistan turc, le succès du parti autonomiste HDP en juin dernier a fait couler le sang. Alors que les urnes doivent à nouveau parler, l’espoir de paix est mince.
A la veille de la répétition des élections législatives nationales Emmanuel Haddad

Il n’est que 8 heures du matin, mais le siège du Parti démocratique du peuple (HDP), à Diyarbakir, a déjà de faux airs de ruche. Ici, ce parti pro-kurde mais multiethnique est chez lui. En juin dernier, la capitale du Kurdistan turc lui a donné 78% de ses suffrages. On boit son premier thé, on reçoit ses premières visites et on file à ses premiers meetings, à la veille des élections

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion