Scène

Trente ans de marionnettes

FESTIVAL • Plusieurs créations exclusives et quelques premières, la fête s’annonce belle pour le théâtre de figures à Neuchâtel, du 30 octobre au 8 novembre.
«Here lies Shakespeare» de la Cie Antliaclastes DR

Corinne Grandjean, directrice du Festival international de marionnettes de Neuchâtel, le confirme: les années passent, mais sa passion pour l’art protéiforme du théâtre de la manipulation ne faiblit pas. Au contraire. En trente ans, la marionnette a acquis ses lettres de noblesse démontrant que sa puissance symbolique et esthétique pouvait facilement se confronter aux autres arts vivants et parfois même les sublimer. Entretien. Que vouliez-vous privilégier pour les trente ans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion