Chroniques

Fausses racines, vrais racistes

EN COULISSE

Ça devient une habitude. A chaque élection, à chaque initiative, l’UDC marque des points. Pourtant, cette fois, l’affaire semblait mal engagée. La photo de l’enfant syrien mort, échoué sur une plage, avait apparemment suscité une prise de conscience profonde chez les Suisses, qui manifestaient leur solidarité de toutes les manières possibles: dons, prières, bénévolat, etc. Le temps du racisme crasse, du repli égoïste paraissait révolu. La compassion pour autrui était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion