Vaud

Un toit après trois mois de lutte

RENENS • Les tl et le collectif Jean Dutoit ont trouvé un accord. Les migrants se sont réinstallés légalement dans les anciennes halles Heineken. Reportage.

Des habits sèchent sur le grillage et une montagne de sacs s’entassent à l’entrée. Des migrants et des militants du collectif Jean Dutoit se sont à nouveau installés dans les bureaux des anciennes halles d’Heineken à Renens depuis la semaine dernière. Légalement cette fois, grâce à un contrat de prêt à usage signé avec les Transports publics de la région lausannoise (tl) qui autorise un maximum de septante personnes à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion