Genève

Jeune féministe pour une paix juste en Colombie

Brève

CONFÉRENCES • Les négociations de paix n’ont pas interrompu les pressions policières et judiciaires à l’encontre des militants de gauche en Colombie. Dirigeante du Congrès des peuples, Mariangélica Rojas Gutiérrez peut en témoigner, plusieurs de ses collègues ayant été incarcérés en juillet dernier. Cette militante féministe, sociologue à l’université nationale, sera cette semaine en Suisse pour informer du difficile mais réel engagement des jeunes et des femmes dans la construction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion